Suivi dossier passerelle bachelier en psychomotricité

 
 
Depuis le mois d’avril 2017, l’Union Professionnelle des ergothérapeutes regarde/suit avec attention le dossier des passerelles de droit à 90 ECTS mis sur la table de l’ARES.
 
Historique
 
Avril : Annonce de la mise en place d’une passerelle de droit à 90 ECTS du Bachelier en psychomotricité vers le Bachelier en Ergothérapie.
 
Mai : Interpellation et argumentation auprès du Ministre Marcourt, par l’UPE sur l’impossibilité légale et les risques de non-reconnaissance du diplôme qu’un tel projet pourrait entraîner.
 
 
→   Le Ministre reçoit notre interpellation avec attention et prend la décision de demander à l’ARES de réanalyser ce dossier en regard des argumentations présentées.
 
 
 
Aujourd’hui
 
La décision de l’ARES, dont nous avons connaissance est de 102 ECTS minimum. De plus, cette décision n’étant pas sous la forme d’un décret ou d’une circulaire, elle ne devrait pas être contraignante.
 
En lien avec les spécificités des compétences et connaissances sur l’Occupation Humaine, l’UPE maintient sa position visant au respect des 108 ECTS, issus des « Minimum Standards for the Education of Occupational Therapists » 2016 de la WFOT, même si comme nous vous l’avions déjà communiqué, 120 ECTS nous semblent, à nous UPE, le minimum.
 
Nous précisons, cependant, que ces 120 ECTS minimum sont à mettre en perspective avec la Valorisation des Acquis d’Expériences qui permettent de faire valoir plus ou moins de dispenses. Selon le profil de l’étudiant, ce minimum est donc adaptable et c’est ce que font toutes les Écoles d’Ergothérapie.
 
 
→  Nous sommes satisfaits de l’état actuel de ce dossier qui permet dans le respect du métier et du profil de l’étudiant de former des professionnels ergothérapeutes qui répondent aux évolutions du monde de la santé.